Le 25 mars 2012, une seconde alternance est survenue au Sénégal , avec l’élection à la magistrature suprême du Président Macky Sall, traduisant ainsi la maturité des processus électoraux nationaux.
L’autre fait marquant de la démocratie sénégalaise réside dans l’application de la loi sur la parité qui a permis d’augmenter significativement la représentation des femmes dans les instances électives. depuis 2012.

4 Comments

  • Dionne W.
    Posted 8 octobre 2018 15 h 59 min 0Likes

    Si ça peut aider à relever le niveau de nos députés, ce serait bien !

  • Madame Diaher
    Posted 8 octobre 2018 18 h 05 min 0Likes

    On a quand même encore du travail au niveau local. C’est un bel exemple mais il y a encore de nombreux blocages tant dans le public que dans le privé. Enfin, on ne va pas s’en plaindre…

  • Sira
    Posted 8 octobre 2018 21 h 06 min 0Likes

    Ah oui, merci Macky : ça c’est super !

  • Khar Sa.
    Posted 9 octobre 2018 0 h 05 min 0Likes

    Le fait qu’un homme nous ait donné – enfin – ce droit est formidable ! Au même titre que le droit de vote, c’est essentiel ! Combien de nos soeurs, en Afrique ou ailleurs, n’ont pas encore le droit de représenter leurs compatriotes ?!!

Laisser Un commentaire